Prévention et répression routière, Active-Points est un centre agréé par la Préfecture de Police pour mettre en oeuvre la partie préventive de la sécurité routière.
INFORMATIONS et INSCRIPTION au 01 53 55 05 55

Active-Points Plus 4 points

Logo Sécurisé Active-Points

PRÉVENTION ET RÉPRESSION ROUTIÈRE

Rapport entre prévention et répression routière

     Dans le monde de la sécurité routière deux types d'actions s'opèrent au niveau de l'individu, l'une modifie son comportement par adhésion intellectuelle à la règle qui assure la sécurité routière; l'autre modifie son comportement par la crainte des sanctions gênantes en cas de non respect de ces même règles.
     La répression vise donc à sanctionner un comportement qui n'est pas conforme à la règle
    La prévention est l'ensemble des mesures prises pour préserver une situation donnée (sanitaire, sociale, économique, environnementale…) d'une dégradation, d'un accident ou d'une catastrophe. Sur la route, la prévention vise à réduire la fréquence et la gravité des accidents.
     Or, il s'avère que les règles du code de la route ont été définies avec cet objectif. Ainsi, on peut affirmer que le respect des règles du code de la route permet de réduire le nombre d'accidents. Par conséquent, les moyens mis en œuvre pour faire respecter les règles ont bien un but préventif. La prévention
 

Logique de la prévention routière

     Pour comprendre cette logique utilisons la pyramide ci-dessous :
  
Prevention et repression routiere 
 
     A la base de cette pyramide nous trouvons l'ensemble des infractions commises par les conducteurs. Au-dessus nous trouvons les accidents matériels qui sont moins nombreux que les infractions. Encore moins nombreux, nous trouvons les accidents corporels et mortels.
 

Lien entre infractions et accidents

     Comme nous le constatons tous les jours, à chaque fois que nous commettons une infraction, nous ne provoquons pas un accident. En revanche, les données statistiques nous apprennent que dans 90% des accidents, au moins une infraction est à l'origine de l'accident.
 
     Cela signifie qu'en réduisant la base de la pyramide, on agit directement sur les étages supérieurs.
 
     C'est ce qui explique en partie la baisse importante du nombre d'accidents et de morts depuis 2002. En effet, pour réduire la fréquence des infractions et éviter ainsi la perte réitérée des points, les conducteurs ont dû augmenter leur vigilance. Cette augmentation de la vigilance permet d'être plus réactif en cas de problème sur la route. 
 
Mon solde de points
 

Facteurs d'amélioration de le vigilance des conducteurs

     L'augmentation de la fréquence des contrôles peut faire partie des techniques utilisées pour solliciter l'attention des conducteurs.
 
    C'est en comprenant cela que la répression devient préventive dans le sens où elle oblige le conducteur à rester vigilant et concentré sur sa conduite y compris à des endroits où le danger dans l'environnement n'est pas perceptible.
 
     Cette approche liée à l'augmentation de la perception du danger pour réduire les accidents a été développée sous un autre angle dans les pays du nord de l'Europe sous l'appellation de Shared Space (espace partagé). A l'inverse des mesures de modération de trafic mises en œuvre dans les années 80, le concept de shared space n'est pas basé sur des règles de circulation restrictives. Son objectif est d'aboutir à une modification volontaire du comportement de tous les utilisateurs des espaces publics en s'appuyant sur un aménagement approprié de l'infrastructure.
     Pour parvenir à ces résultats, les règles de circulation et en particulier les panneaux de signalisation doivent être supprimés et être remplacés par des règles sociales. Le concept de shared space se caractérise par la suppression, dans la mesure du possible, des feux, des panneaux de signalisation et du marquage. L'objectif est d'aboutir à une utilisation commune et communicative de l'espace mis à disposition. Les automobilistes doivent comprendre qu'ils font partie intégrante d'un tissu social et culturel auquel ils doivent adapter leur comportement au volant et dans le cadre duquel il est nécessaire pour eux d'adapter un comportement social et de s'habituer à ralentir.
 
     La philosophie commune à ces expérimentations est la prise de responsabilité des usagers de la route pour les rendre acteurs de leur propre sécurité. L'objectif visé est un comportement plus courtois et une responsabilisation de chacun. On observe également l'avantage collatéral de rendre le paysage moins chargé par la signalisation. Les résultats observés dans les différentes villes où ce concept a été expérimenté sont toujours très intéressants. La baisse des accidents est significative et la fluidité est améliorée.
 
     Ces faits nous placent encore face à un paradoxe: plus on aide le conducteur par la signalisation, plus on lui donne le sentiment de confort et de sécurité et plus on augmente le risque d'accident.
 
     Tout cela nous indique que le mécanisme de l'accident est très complexe et qu'il dépend de motivations et d'attitudes totalement inconscientes mais qui vont déterminer et orienter notre comportement au volant.
 
Inscription au stage  

A Retenir

  • Le lien entre le nombre d'infractions et de morts est directe, plus il y a d'infractions plus il y a de morts
  • La prévention agit intellectuellement sur l'individu pour qu'il respecte la règle
  • La répression agit sur les craintes de la sanction pour respecter la règle
  • L'amélioration de la vigilance des conducteur diminue le nombre d'infractions